Passionautoservice
Publié le 18 Juin 2018 à 22h28 - 647 aff.

Diagnostiquer une panne sur un turbocompresseur

Chaque moteur à combustion génère une certaine puissance. La capacité des moteurs à combustion est liée à une combinaison de trois facteurs: le carburant, l'oxygène et la température de combustion. Toute modification de l'un de ces facteurs affecte la puissance du moteur. Le turbocompresseur ne fait pas partie intégrante des moteurs à combustion. Il n'est pas mécaniquement connecté au moteur, mais son existence a une énorme influence sur la puissance du moteur.

Vous soupçonnez que votre turbocompresseur soit défectueux. Le turbocompresseur est un élément du bloc moteur. Si vous pensez avoir un problème avec votre turbocompresseur, un diagnostic de votre moteur est essentiel avant toute réparation de turbo, car les problèmes de turbocompresseur sont extrêmement souvent causés par des composants défectueux du moteur. En raison du coût important du remplacement d'un turbocompresseur, il est très important d'identifier la cause du problème, afin que la panne ne se reproduise pas rapidement. Le symptôme le plus évident d'une défaillance du turbocompresseur est la perte de puissance, qui nous informe d'un problème. Le dysfonctionnement majeur du turbocompresseur peut parfois causer des dommages au moteur. Les fumées noires ou bleues de l'échappement indiquent souvent un dysfonctionnement, tout comme les bruits émis par le turbocompresseur. Nous vous suggérons également d'ouvrir votre capot moteur fréquemment, afin de vérifier le niveau d'huile, car une consommation élevée, ainsi que l'existence de traces d'huile sont autant de causes qui nous renseignent sur l'état de santé de notre turbocompresseur. Dans d'autres cas plus graves, il faudra le remplacer. Mais loin dans les coûts exorbitants facturés dans certains concessionnaires, vous pouvez choisir l'échange standard.

L'utilisation de pièces remises à neuf est peu pratiquée. Pourtant, l'échange standard permet de faire des économies sur la facture de réparation. Faire du neuf avec l'ancien: cela peut être la devise de l'échange standard. Cette pratique, qui consiste à remettre à neuf un article endommagé, réduit la facture de réparation de 30% en moyenne, et jusqu'à 50%, par rapport au nouveau coût. Ces éléments, généralement garantis pendant deux décennies, répondent aux mêmes exigences de production, de qualité et de durabilité que les premières pièces. Par conséquent, l'échange standard offre un rapport qualité / prix intéressant, en particulier pour les véhicules plus anciens à faible valeur marchande.

Bavardez au sujet de notre chronique !

Les publications similaires de "Blog"

  1. 3 Juin 2019Le Monaco ePrix60 aff.
  2. 16 Mai 2019Qu'est ce qu'un pneu usé ?85 aff.
  3. 22 Mars 2019Les parkings privés ou public181 aff.
  4. 18 Mars 2019Commander une vignette crit air se fait en quelques clics160 aff.
  5. 14 Mars 2019Comment choisir son chauffeur privé ?217 aff.